• Batman contre Robespierre - Alexandre Markoff

    Batman contre Robespierre - Alexandre Markoff

    BATMAN CONTRE ROBESPIERRE

    Course-poursuite tragico-burlesque

    Jean-Claude Barbès est un type bien qui n’a jamais rien fait de mal. Il a une femme, un fils, un appartement, un banquier, un boulot, un beau-frère et des repas de famille le dimanche. Il a tout ce qu'on peut désirer, il l'a obtenu et il le mérite. Mais un jour, sans qu'il n'ait rien fait de particulier ni rien changé à son existence, il va tout perdre.

    NOTE DE L’AUTEUR ET DU METTEUR EN SCENE

    Batman contre Robespierre transpose de manière profane et burlesque le livre de Job, pour en faire une critique de nos travers et des idéologies dominantes. C'est l'histoire d'une chute qui nous rappelle jusqu'à l'absurde la fragilité de nos conditions : Un homme perd tout ce qu'il possède jusqu'à sa dignité, alors qu'il n'a rien fait de mal ou rien de pire  que son voisin. Pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Rien ne lui sera expliqué. La justice n'est peut-être qu'une vue de l'esprit et le monde trop complexe pour être compris.

    Ce spectacle en apparence pessimiste doit être joué tambour battant au rythme de la comédie pour en révéler la valeur critique et permettre par le rire de regarder en face les peurs de déclassement social qui travaillent notre génération. C'est une fable sur la pauvreté écrite pour être jouée sans décors, sans costumes ni accessoires avec lequel nous souhaitons proposer un théâtre débarrassé de toute contrainte matérielle, exclusivement tourné vers l'acteur et sa relation ici et maintenant avec le public.

    Avec :

    Farid Amrani, Sebastien Delpy, Sylvain Tempier et Aline Vaudan

     

    Extraits de presse :

    CHARLIE HEBDO
    Le rire claque parfois comme un fouet. Le passage du texte de la rue à la salle est réussi, accélérant les rythmes, amplifiant un humour noir percutant. Un réveille-méninges efficace d’un auteur coutumier d’une écriture théâtrale engagée, usant d’un regard affûté au cutter sur nos dérives actuelles. 

    TELERAMA
    C
    omédie trépidante. Face à quatre comédiens, d’une énergie débordante et sans faille, la seule arme est le rire. Irrésistible.

    OUEST FRANCE
    Le public rit de ces situations absurdes, de ces dialogues cinglants, acerbes. Batman contre Robespierre a fait l’unanimité auprès du public.

    LE TELEGRAMME
    Véritable coup de cœur des Rias, le rire est de mise, la tension est palpable, le rythme est effréné. Une performance de la part des acteurs.

    LE JOURNAL DE SAÔNE ET LOIRE
    Impitoyablement drôle […] A mille à l’heure, le texte d’Alexandre Markoff enchaîne les situations improbables et les dialogues cinglants. […] avec seulement quatre comédiens, et un décor minimaliste, il arrive à créer des effets de répétitions, des loops totalement délirants que n’auraient pas reniés les caustiques Monthy Python.

     

    Présentation de la compagnie :

    Depuis 2014, Le Grand Colossal Théâtre s'est fédéré autour de trois créations originales écrites et mises en scène par Alexandre Markoff : Batman contre Robespierre (plus de 200 représentations), La Chienlit (série théâtrale en 4 épisodes) créé pour le Théâtre 13 à Paris et Jean Claude dans le ventre de son fils (création 2017). Pour nous, le théâtre est avant tout le lieu d'un rassemblement, la formation d'une assemblée invitée à délibérer. Il est politique. On finit toujours par promouvoir des valeurs, délivrer un message quand on s'adresse à des gens rassemblés, et à plus forte raison quand on prétend les distraire.

     

    Durée du spectacle :

    1h00

    Age conseillé

    Tout public à partir de 10 ans

     

    Avec le soutien de la Ville de Clichy et du Conseil Général des Hauts-de-Seine

     5€ Tarif plein, 3€ Tarif réduit

    RESERVER :

    Le 26/09à 20h00

     

    Le 27/09 à 20h00

     

    Propulsé par HelloAsso